Pompes funèbres Rainguez

Les hommages

Photo 554872Monsieur Pierre BARRE
Nous vous présentons nos sincères condoléances suite au décès de M Barré et nous nous associons à votre douleur. Bien sincèrement M et Mme CICHOCKI et leurs enfants
Photo 541396Monsieur Marcel HOUZEAU
Sincères condoléances. Une copine de la gym
Photo 507377Monsieur Romain JOSKOWIAK
Toutes mes condoléances +++
Une pensée à toute la famille et surtout à toi ma Corinne!!
Papy restera toujours à tes cotés et dans ton cœur

Gros bisous
Photo 498990Monsieur Serge DEFIVES
Nous n'oublierons jamais les belles vacances passées ensemble ni les randonnées dans la région.
Repose en paix notre ami.
A Jeanine et ses proches nous adressons nos sentiments attristés et souhaitons beaucoup de courage en ces terribles moments
Edwige et Richard
Photo 478768Monsieur Jean-Pierre FERRET
Mon oncle comment aurais je pu imaginer ceci c'est impossible je pensais jamais connaître ce jour tu as était cette personne exceptionnelle et extraordinaire à nos côtés durant toutes ces années les journées passer y compris les soirées à mourir de rire rien ne sera pareil maintenant tout ça juste pour te dire je t'aime mon oncle tu me manquera énormément et je t'aurais tout le temps dans mon coeur je te laisse t'envoler petit ange bien veillant 😇😇 repose en paix dorénavant😭😭♥️♥️
Photo 478768Monsieur Jean-Pierre FERRET
Sinceres condoléances ont t.aimez bien tu était un mec superbe repose toi bien maintenant
Photo 433763Madame Jeanne-Andrée LEBLANC
Mes sincères condoléances a la familles de Jeanne je penserais toujours a elle
Photo 426869Madame Nathalie LEGRAND
A Nathalie, une personne formidable avec qui nous avons passé de nombreux moments.
Je me rappel encore quant la "bande de copains" envahissez sa salle à manger, pour nos moments de détente.
Combien de fois on était la et elle nous invité à manger.....
C'était une femme exceptionnel qu'on ne peux pas oublié.
La dernière fois que je l'ai vue (après un moment) elle ma dit "voici une revenante tu est toujours la bienvenue".
Mais nos chemins on pris des voies différentes mais je n'oublie pas cette périodes.
Et il reste et restera toujours que de bons souvenirs.

Courage à toute la famille de tous cœurs avec vous.
Photo 418551Monsieur Marcel CRETEUR
Au nom du club des aînés de Courrières et à titre personnel, je vous présente mes très sincères condoléances et vous prie de croire en toute ma sympathie en ces douloureuses circonstances
Photo 418551Monsieur Marcel CRETEUR
sincères condoléances pour le décés de marcel
bon courage héléne
Brigitte & georget
Photo 400648Monsieur Alfred PICHONNIER
Comme tous nos aïeux, tu resteras immortel. J'ai eu la chance de t'avoir à mes côtés durant toutes ces décennies. Merci pour tout Parrain !..
Photo 371507Madame Madeleine VAHE née MASCART
Madeleine

M adeleine, ma confidente!!!!
A l écoute vous étiez
D es chagrins , des pleurs
E t de beaucoup de bonheur
L es gens vous appréciaient
E t beaucoup vous confiaient
I inconsciemment, vous deveniez
N otre Amie à jamais
E t jamais , JE NE VOUS OUBLIERAI
Monsieur Simon LOGIE
Au revoir SIMON.
Je me souviendrai avec plaisir de tous les moments chaleureux passés avec toi au club de peinture et chez toi avec ta compagne JACQUELINE.Ta gentillesse et ton courage me touchait beaucoup.
Merci d'avoir été une belle personne et pour l'amour que tu, as donné autour de toi, à Jacqueline , tes enfants et tes petits enfants.
Repose en paix
Photo 354400Madame Nicole LOEUILLIEUX née DEGOSSE
C'est une grande dame qui s'en est allée! Et qui va fortement nous manquer. Elle était une Maman parfaite, une Mamie parfaite. Elle était la Maman de l équilibre et de l amour et elle a ete le soutien et le guide de tellement de monde. Oui ce monde perd une très Grande Dame!
Au-revoir Marraine, au revoir Nicole! Je pense très fort à toi et je garderai toujours ces bons souvenirs en-tête, ta bonne cuisine, ton rire, ton parfum et la sérénité que tu procurais autour de toi! Toutes mes condoléances à Jean Claude, à Alain et sa compagne, à Hervé sa femme et ses enfants et à tout ses enfants de Coeur, ses proches et la famille.
Photo 346964Monsieur Sylvain LEROY
INFIRMIER TRES GENTIL SYLVAIN REPOSE EN PAIX SINCERES CONDOLEANCES A LA FAMILLE
Photo 344733Monsieur Gérard LAZARECKI
c etait un homme tres gentille qui avais toujour le sourire quand on le voyais il va nous manquer mes enfants l adorer il vous oublirons pas tout comme nous reposer en paix et toutes mes sinceres condoléances a la familles
Photo 305261Madame Claudette BEZEAU née CAULIER
A ma petite maman courageuse et pleine d'amour.JE T'AIME
Photo 270636Monsieur Fernand COURSELLE
fernand m'a apprit beaucoup. Même si tu faisait partit de la concurence, les trois année que j'ai passé à tes coté en reptition m'on appris beaucoup. Je me souvien de tes grandes partitions avec ton calendrier par terre. Tu vas nous manquer
Monsieur Yves DUPIRE
Repose en Paix Yves

tu été une personne formidable, qui avais toujours la main sur le cœur
je n’oublierai jamais nos fou rires, nos années a se parler
Je ne pourrais jamais t’oublierai

Je ne peut pas te dire adieu, c'est pour cela que je préfère te dire, au revoir et a bientôt.

Karine B.
Photo 187072Monsieur Guiseppe MARCHIONE
papi un homme si fort si courageux exeptionel toi qui crier souvent albek .. deja 4 mois et 6 jours et tu me manque tellement je suis tellement fier de toi mon papi pour tout se que tu a fait pour mami .. j'oublirai jamais les noel passer avec toi tout les souvenir je t'aime tellment tu me manque revien moi papiiii
Monsieur Rachid HAMITOUCHE
je tiens à vous présenter mes sincères condoléances à toute la famille et je suis touchée et vous souhaite beaucoup de courage.
Photo 187072Monsieur Guiseppe MARCHIONE
A mon cher grand-père, tu es parti si soudainement et c'est malheureusement à ce moment que nous nous rendons compte de beaucoup de choses. Jamais je n'oublierai ton caractère si spécial qui faisait de toi un homme à part. Un sacré caractère mais un grand coeur sous cette carapace. Repose en paix à présent tu le mérites bien.
Photo 187072Monsieur Guiseppe MARCHIONE
a mon cher papa ton depard o ciel me chagrinne je ne toublier jamais fier drètre ton sang è ta chair je vè continuer mon chemin sen toi a cotte de moi je te promer de prendre soin de manman au revoir mon père reposse en paix
Photo 187072Monsieur Guiseppe MARCHIONE
Salut vieux frère,
Depuis maintenant trente ans nous sommes voisins et jamais je n'oublierai tous les services que tu as pu nous rendre. Si ma maison a été remise à neuf, c'est grâce à toi, tes qualités , en matière de bâtiment étaient innombrables et je me souviens encore, quand nous travaillions ensemble que tu trouvais toujours une solution à n' importe quel problème, alors que moi, "il professore", comme tu m'appelais, je te servais de manoeuvre, avec des journées de 12 heures. Tu me reprochais même de prendre une pause repas le midi : à croire que c'était toi le propriétaire !!!
Sous ta carapace d'éternel râleur , tu cachais un coeur d'or , un courage à toute épreuve, et ceux qui te connaissaient moins avaient peine à croire que tu étais unijambiste, tant ton ardeur au travail était exemplaire.
Ces derniers temps, c'est plutôt toi qui avais besoin de nous, pour remplir des papiers, ou régler le lave-linge, ou simplement pour venir nous parler de tes problèmes. C'est avec grand plaisir que nous te rendions bien modestement ces tout petits services, en comparaison de tout ce que tu avais pour nous.
Plus qu'un voisin, tu étais devenu pour nous un ami, mon pote Sicilien, comme j'aimais t'appeler. Tu nous as encore bien fait rire à Noêl dernier , quand tu es arrivé prendre l'apéro et que toute la famille était réunie . Les "English" étaient là comme tu aimais les appeler, (Cédric, Steph et la petite Joanna, qui te connaissait bien) et on a encore bien parlé de toi quand tu es parti.
Le seul mauvais tour que tu nous as joué, c'est le dernier: pourquoi es-tu parti si vite ? Toujours préoccupé par les autres, et surtout débordant de tendresse pour ta femme, tu en as négligé ta santé.
Remarque que je te comprends : tu semblais tellement solide, que tu nous paraissais immortel même si ces derniers temps nous t'avions vu essuyer quelques larmes .
Ce n 'était pas des larmes de faiblesse, mais plutôt de colère de ne pouvoir rien faire devant la situation de ta si chère Jocelyne, que tu aimais plus que toi-même.
Il va maintenant falloir nous habituer à ne plus entendre tes quintes de toux matinales , le roulement des poubelles que tu ramenais contre la grille , le moteur de ta voiture dans la venelle.
Sache toutefois que nous n'oublierons pas nos trente années passées à côté de toi et que jamais plus nous n'aurons un voisin ausi précieux, fiable et généreux que toi.